Les outils pour faire vos propre previsions!Classement des tornades de l'anneeAmateurs inscrivez-vous!Les videos de tornadesLe site meteo de la semaineAnecdotes meteorologiquesLes nouvelles du siteInformations sur le site
Click here for english version
Images de foudreImages de tornades au CanadaImages d'ouragansImages de nuagesImages d'orages captees par ces camerasDivers phenomenes de la nature en imagesReportages et images sur mes chasses a l'orage


Ravages près de Cancun

Arrivée à Cancun, ou plutôt à Puerto Aventuras à 90 minutes de Cancun, à l'hôtel Oasis, le 6 octobre 1995, quelques semaines après l'ouragan OPAL qui a surtout touché la Floride et qui a fait plus de peur que de mal aux Mexicains.

Superbe temps jusqu'au 10 octobre en matinée ou on nous annonce une tempête tropicale sévère en route directe pour nous. Nous avons appris vite vers 15:00 de la même journée que c'était un Ouragan, et qu'elle s'appelait Roxanne.

Donc le barricadage de portes et fenêtres commence à l'hôtel, vers 16:00 ils nous évacuent tous (250 personnes) sur un étage, le rez de chaussée où les salles de conférences et de spectacles sont, et ils nous attendent avec des coussins, des oreillers, des chaises de jardin, des matelas, un bar open et de la bouffe en masse.

Jusque là c'est encore exitant, on entend le vent dehors qui hurle, les fenêtres et les portes patio des chambres aux étages supérieures qui éclatent, les vitres de la section complète de la cuisine-bar qui éclatent tout près de nous...

Donc nous sommes entassés dans un corridor et deux salles adjacentes avec 2 toilettes pour 250 personnes, dont une vingtaine d'Américains pas mal échaudés à la boisson (pour passer le stress..) mais faut pas se plaindre, les gens de l'hôtel étaient vraiment très bien organisés, et on a tous plus ou moins dormi durant les 18 heures ou nous avons été confinés...

Donc le pire de l'ouragan est le 10 octobre, le 11 au matin un peu avant midi, le soleil est là mais il vente encore énormément, et là c'est la constatation des dégâts immenses causés à l'hôtel, les 3 piscines ne sont plus que des marres de boues et de débris bruns qui débordent de partout, les arbres ou ce qu'il en reste, sont en lambeaux, et la végétation est inexistante, c'est très frappant de voir que tout ce qui était vert est devenu brun, comme quand les feuilles sont toutes tombées des arbres chez nous (au Québec) à l'automne...

Ceux dont les portes patio de leur chambres n'ont pas éclatées sont appelés à aller chercher leur bagages, que nous avions fait la veille à leur demande, et les autres doivent attendre qu'on leur emmène leur bagages car on ne peut pas circuler nulle part sans autorisation.

Il n'y a pas de téléphone, d'électricité ou d'eau, le seul moyen de communication de l'hôtel avec l'extérieur est le téléphone cellulaire d'un des clients de l'hôtel.

On nous apprends que des autobus sont en chemin pour venir nous chercher et que nous allons tous ou presque à l'Oasis de Cancun même. Car Cancun n'a eu aucun dommage à part quelques vitres brisées et beaucoup de vent.

On apprend que l'oeil de l'ouragan était juste au dessus de notre tête ou presque, à 18 kilomètre de nous au dessus de la ville de TULUM ou plusieurs pyramides se trouvent.

Le village tout près de Playa del Carmen de où on prend le traversier pour aller à Cozumel est dévasté et Cozumel aussi en a pris une «claque». Un navire de croisière y est accosté et est endommagé.

On a rencontré des gens à notre «nouvel» hôtel de Cancun, des Québécois qui eux étaient à TULUM même, et qui eux ont étés avisés de rester dans leur chambres lors de l'ouragan, sans bouffe ou rien, et leur chambres à été inondées lors d'un coup de vent et du bris de leur portes, et ils ont du se sauver par les trappes d'aération, il y a eu des blessés, des coupures, de la panique etc.... tout le monde avait son histoire à conter.

Je dois dire que c'était passionnant ! Même durant l'ouragan, je ne crois pas que nous nous sommes sentis personne en grand danger car comme j'ai écrit plus haut, l'administration de notre hôtel méritait une médaille!

Nous ne pouvions pas vraiment nous rendre compte de la force de cet ouragan, sauf le lendemain en constatant les dégâts..on a su par la suite que l'hôtel a mis jusqu'à 6 semaines avant de ré-ouvrir. Il n'y avait plus de cuisine, plus de meubles de cuisine, une soixantaine de portes patios à refaire, des lits et des chambres au complet de ruinés, des corridors de vitres, plus de gazebo extérieurs, plus de clôture autour du terrain de tennis, toutes les soucoupes pour la télé étaient en milles morceau ou envolées, la plage étaient méconnaissable, plus aucun palmier sur le bord de la plage, plus de huttes..etc...

En autobus, le spectacle tout le long de la route était encore bien pire,
les gens qui vivaient dans leur petites huttes...les commerces locaux, les parcs fauniques et des centaines d'espèces d'oiseaux tués ou noyés...

Nous avons des photos spectaculaire et des images vidéos assez impressionnantes surtout au niveau du son, les éclats de portes, de vitres, le vent etc..... l'effet "avant" et "après" des photos est spécial... nous étions par contre très contents d'avoir réservés ce voyage pour 2 semaines au lieu d'une sinon ..... donc les autre jours jusqu'au 21 octobre se sont passés au gros soleil de Cancun, très américanisé par contre puisque nous étions maintenant en plein centre du Cancun touristique avec ses magasins, ses Hard rock café et planet Hollywood et McDonald etc...

Mais je ne regrette rien, car j'ai une passion pour ces phénomènes, et d'en vivre un est quelque chose d'unique. Maintenant j'attends les tornades....mais je risque d'attendre longtemps à Mascouche...(Québec, Canada) :)))

Chantal
Mascouche, Quebec (Canada)


Cette histoire lue fois
depuis le 6 juin 1998

La nature insolite en mouvement!Le forum officiel du site Nature insoliteLaissez une trace de votre passage sur ce site!Ce qui a ete mis a jour sur le site depuis votre derniere visitePour tout savoir sur le site, la meteo, les evenements a venir, etc.Qui etes-vous, d'ou venez-vous, ecrivez-moi!Retourner au menu principal de la section