Les outils pour faire vos propre previsions!Classement des tornades de l'anneeAmateurs inscrivez-vous!Les videos de tornadesLe site meteo de la semaineAnecdotes meteorologiquesLes nouvelles du siteInformations sur le site
Click here for english version
Images de foudreImages de tornades au CanadaImages d'ouragansImages de nuagesImages d'orages captees par ces camerasDivers phenomenes de la nature en imagesReportages et images sur mes chasses a l'orage


Le mur

Entrechaux près de Vaison, le 22 septembre 1992, 10 heures du matin; nous vendangeons depuis 8h00. Au sud, des nuages s'amoncellent depuis un moment quand soudain, un MUR de 12 km de haut et de toutes les couleurs possibles s'avance lentement vers nous; à 1000m, un lourd rideau de pluie englouti le paysage à mesure de son avance.

Nous décidons de charger la vendange et battre en retraite...

600m... 400m... Le château d'Entrechaux disparaît dans la tourmente... gris en bas, rouge, orange, violet et vert sur 12 km de hauteur.

150m... 80m... la nature, les vignes, les maisons écrasées sous ce rouleau compresseur gris.

Et puis le déluge... d'une violence inouïe! Christophe, qui arrive en tracteur, est trempé instantanément. Le souffle coupé par l'averse, il se réfugie dans mon camion... je suis bloqué, impossible d'y voir quoi que ce soit; visibilité: 20m devant, rien dans le rétro... impossible de reculer.


Il est 10h30 du matin, mais il fait presque nuit; le bruit de la pluie sur les tôles du camion est assourdissant; des ruisseaux se sont formés presque instantanément le long des chemins à la descente.

20 minutes plus tard, l'averse finit par s'arrêter... il y a de gros ruisseaux partout, je peux enfin déplacer mon véhicule.

Et ça, ce n'était que le début... la suite c'est plusieurs averses genre "chutes du Niagara" qui duraient 30 minutes... Des rivières là où il y avait des chemins, des fleuves là où il y avait des ruisseaux et des ponts, 350mm d'eau en 3 heures sur Entrechaux! le double de Vaison.

Des vents à 100km/heures, de la pluie horizontale, un grondement de
tonnerre permanent mais étouffé, les éclairs invisibles dans cette masse très dense...

Un paysage changé, des arbres et des ponts en moins, des lacs en plus et finalement... 40 victimes.

Le lendemain: soleil et beau temps chaud, on est en Provence.

Jean-Pierre
Vaison La Romaine (France)


Cette histoire lue fois
depuis le 15 septembre 1998

La nature insolite en mouvement!Le forum officiel du site Nature insoliteLaissez une trace de votre passage sur ce site!Ce qui a ete mis a jour sur le site depuis votre derniere visitePour tout savoir sur le site, la meteo, les evenements a venir, etc.Qui etes-vous, d'ou venez-vous, ecrivez-moi!Retourner au menu principal de la section